Alma

En 1962, la fusion des municipalités d’Isle-Maligne, Naudville, Riverbend et Alma, puis en 1976 la fusion de la paroisse de Saint-Joseph d’Alma et en 2001, la fusion de la municipalité de Delisle ont contribué à créer la ville d’Alma que nous connaissons actuellement.

La ville d’Alma a une superficie totale de 202 km2 dont 15 % du territoire sont urbanisés.

La croissance économique a été constante jusqu’aux années 1970, alors que la croissance démographique augmentait régulièrement jusqu’aux années 1960. À ce jour, la population almatoise est de 30 463 habitants.

La présence d’industries lourdes permet de maintenir un niveau d’activité économique important, alors que les petites et moyennes entreprises contribuent actuellement au développement de la ville. Soulignons que le centre-ville d’Alma a su rester un élément important du dynamisme local, et ce, grâce aux efforts de l’ensemble de la collectivité.

Une grande partie du territoire est occupée par des terres en culture et de nombreuses exploitations agricoles qui contribuent également à la croissance économique de la ville.

Enfin, au point de vue géographique, la ville d’Alma est limitrophe au lac Saint-Jean et traversée par deux rivières, la Grande Décharge et la Petite Décharge qui, à leur confluent, forment la rivière Saguenay. Dans l’ensemble, divers accidents géographiques, tels reliefs accidentés, ravins profonds, affleurements rocheux marquent le territoire de la ville d’Alma.

Cependant, si ces contraintes apparaissent comme des obstacles sur le plan physique ou économique, elles contribuent toutefois à donneun paysage urbain ayant une grande valeur esthétique, ainsi que de très beaux sites naturels qui ignorent la monotonie.