Sept-Îles

Il y a plus de 8000 ans… alors que la terre nord-côtière se libère progressivement de ses glaces, des groupes d’Amérindiens y font leur apparition. Les Innus, qui sont les descendants de l’un d’eux, seront à même d’y trouver les ressources nécessaires à leur subsistance.

La relation qu’entretient ce peuple nomade avec la nature revêt un caractère spirituel. Possédant le secret des plantes, ils vivent alors essentiellement de chasse, de pêche et de cueillette de petits fruits. Après avoir passé l’hiver dans leurs territoires de chasse respectifs, les familles regagnent le littoral au printemps, notamment par les rivières Sainte-Marguerite et Moisie.

Sur le territoire de Sept-Îles qu’ils nomment Uashat (« Grande baie »), les Innus, que l’on a longtemps appelés Montagnais, tiennent leur grand rassemblement d’été, théâtre de festivités, de pratiques religieuses, de commerce des fourrures et des préparatifs pour le retour dans l’arrière-pays qui viendra avec l’automne…

Aujourd’hui, les Innus forment une population résidente de 2803 membres répartis en deux villages (Uashat et Mani-Utenam). Uashat est adjacent à Sept-Îles, alors que Mani-utenam est situé à 14 km à l’est de la municipalité.